L’étude annuelle réalisée par le Cabinet Arthur D Little et publiée par la Fédération Française des Télécoms sur l’économie du secteur confirme nos analyses et nos craintes. Le secteur du numérique, en principe riche de fabuleuses potentialités, continue à souffrir en Europe et, plus encore, en France. La faute incombe à la persistance d’une politique mortifère visant tout particulièrement l’opérateur historique. FOCom alerte une nouvelle fois les pouvoirs publics sur cette situation porteuse de risques pour l’économie du secteur et pour le développement du numérique dans le pays. Et – au-delà du sort des entreprises et de l’écosystème – pour l’avenir des personnels et de leurs conditions de travail.

UN SECTEUR DE POINTE MALMENÉ

Nous sommes acteurs d’un domaine de pointe ce qui devrait, en toute logique, assurer l’avenir de notre en-treprise et de nos emplois. Les revenus de l’écosystème numérique mondial atteignent 4 288 milliards d’euros en 2018 avec un taux de croissance de 8 % par an entre 2009 et 2018, trois fois supérieur à celui du PIB. Et, même si les opérateurs ne sont plus les premiers contributeurs de l’écosystème numérique, dépassés maintenant de peu par les fabricants de terminaux, leurs revenus dépassent les 1 300 Mds € avec un taux de croissance de 4 %…

Capture d’écran 2020-02-26 à 21.38.36Capture d’écran 2020-02-26 à 21.38.46Capture d’écran 2020-02-26 à 21.38.52Capture d’écran 2020-02-26 à 21.38.58

via FOComOrange

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s