Femmes à Orange

L’égalité professionnelle, et donc de rémunération, l’équilibre vie privée/vie pro, l’accès des femmes à tous les métiers y compris techniques, l’accès aux postes à responsabilité et à la formation, la reconnaissance des compétences, l’égalité dans l’évolution professionnelle, la lutte contre la violence et les stéréotypes sont les enjeux des accords que nous négocions et signons depuis des années à Orange. Nous avons obtenu des avancées importantes mais il reste encore des progrès à réaliser.

Focus sur les points noirs du bilan…

Une mixité encore à conquérir

Malgré des progrès notables, les femmes demeurent largement minoritaires dans notre entreprise. Le taux de féminisation des effectifs stagne en 2019 à 36,93%, pour un objectif de 37,5% en 2020. Et si l’on soustrait les effectifs à temps partiel (80% de femmes), le taux de féminisation des travailleurs à temps plein tombe à 34%. Pour progresser, il faudrait recruter davantage de femmes en CDI, mais ce n’est pas le cas, on note un net recul entre 2018 (31,7%) et 2019 (28,4%)…

Rémunération : encore du boulot pour l’égalité

Les inégalités de rémunération entre les hommes et les femmes restent un problème à Orange, comme on le voit sur le schéma ci-contre. D’autant que ces moyennes cachent des écarts encore plus importants. Réduire concrètement les inégalités professionnelles et en particulier les écarts salariaux constitue un des enjeux forts de l’accord 2018-2020 pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et l’équilibre vie privée vie professionnelle…

La question de la PVC

En boutique, les femmes ont touché en 2019 une PVC moyenne mensuelle inférieure de 13 % par rapport à leurs collègues masculins. Essentiellement parce que les PVC les plus élevées sont le fait des hommes. Rien n’explique cet écart hors un temps de présence en boutique des hommes sensiblement plus élevé. Ils font plus d’heures supplémentaires et travaillent davantage pendant les périodes où l’activité commerciale est plus soutenue comme en novembre et décembre…

L’évolution professionnelle

Afin de favoriser un rattrapage des inégalités dans la carrière, l’accord préconise un taux de féminisation de l’accès au niveau cible équivalent au taux de la bande source afin de diminuer les retards de carrière…

La vie privée à rude épreuve pendant la crise sanitaire

Le télétravail imposé dans l’urgence, le confinement puis la reprise sur site ont été difficiles à vivre pour beaucoup de salariés. La frontière vie privée/vie pro en a souvent pris un coup ! Et la direction n’a pas toujours brillé par sa bienveillance.

La parentalité doit être une chance pas une malchance

L’allongement du congé paternité à 25 jours au lieu de 11 jours actuellement et du doublement du congé de naissance qui passera de 3 à 6 jours, soit un total de 28 jours à compter de juillet prochain décidée par le gouvernement va dans le sens souhaité par FO.

À la recherche du temps convenu

Avant de recourir au temps partiel qui ampute rémunération et retraite, FOCom vous incite à demander du temps convenu qui a été négocié pour permettre de mieux articuler votre temps de travail et votre vie privée. Nous demandons d’ailleurs à l’entreprise de proposer le temps convenu à tous les salariés, en majorité des femmes, qui demandent le temps partiel… et de prendre en charge la surcotisation retraite des temps partiels.

L’accord 2018-2020 arrivant à son terme, une nouvelle négociation débute. FOCom souhaite la reprise du mieux-disant des 2 précédents accords, incluant des objectifs chiffrés assortis de sanctions en cas de non respect. Outre la prise en charge de la surcotisation retraite de tous les temps partiels par l’entreprise comme elle le fait déjà pour les TPS/TPA, ce nouvel accord doit permettre :

  • une réelle égalité des rémunérations et des carrières (et donc des retraites) entre les hommes et les femmes,
  • la mixité des recrutements et l’accès à tous les métiers y compris techniques et dans les nouvelles technologies,
  • un accès des femmes aux postes à responsabilité et à tous les niveaux de management,
  • l’équilibre vie privée/vie professionnelle,
  • une évolution des mentalités et des comportements, la fin des violences et des stéréotypes.
Source FOComOrange

Laisser un commentaire