A ce jour, la direction a décidé que les établissements d’Orange des 22 départements placés en zone d’alerte renforcée et zone d’alerte maximale pouvaient bénéficier jusqu’à 3 jours de « télétravail occasionnel élargi » par semaine. Le constat est que l’application sur le terrain est différente concernant le nombre de jours accordés d’une unité à l’autre (1, 2 ou 3 jours), voire pour les services au sein d’une même unité. Nous demandons que l’entreprise mette fin à cette discrimination en termes de santé et protection des salariés. Elle doit attribuer systématiquement et a minima 3 jours de télétravail pour tous les personnels situés dans l’ensemble de ces départements. De même, Orange doit s’adapter beaucoup plus rapidement à toute évolution de la situation sanitaire et considérer le télétravail comme une mesure de prévention incontournable.

FOComOange

Laisser un commentaire