Le gendarme de l’ARCEP, destructeur jusqu’au bout

orange pressee ICONE

Mardi 1er décembre, le gendarme des télécoms a obtenu le feu vert de la Commission européenne sur le futur cadre réglementaire qui régira le marché de la fibre optique jusqu’en 2023. Avant son départ de la présidence de l’Arcep prévu en fin d’année, l’ineffable Sébastien Soriano a donc réussi à cadenasser la situation défavorable dans laquelle il a maintenu Orange depuis le début de sa mandature. Il faut lui reconnaître une belle constance dans son acharnement à dézinguer le seul opérateur susceptible de tenir la concurrence des multinationales du numérique, GAFAM, BATX et autres prédateurs de nos économies. Au lieu d’essayer d’inverser la politique mortifère de Bruxelles vis-à-vis des entreprises européennes, il l’a soutenue, l’a réclamée ! Une bonne partie des dernières mesures validées par Bruxelles vise encore à affaiblir Orange sur le marché de la fibre pour les entreprises et à accélérer le démantèlement de son réseau cuivre.

FOComOrange

Laisser un commentaire