Le 29 janvier, le gouvernement a annoncé la fermeture des boutiques des centres commerciaux de plus de 20 000 m2. Les 128 boutiques Orange fermées représentent 38% de l’activité. Seuls 1/4 des clients se reportent sur d’autres boutiques. Depuis le 9 février, un dispositif d’entraide « sur la base du volontariat » a été mis en place par la Direction pour venir en aide aux 235 boutiques restées ouvertes. FOCom conteste cette décision unilatérale. Ces mesures d’entraide doivent faire l’objet d’une concertation avec les organisations syndicales afin de ne pas pénaliser les conseillers sur leur PVC, qu’ils soient dans leur propre boutique ou en entraide. Par ailleurs, nous craignons que le volume d’affaires soit insuffisant pour assurer aux salariés le maintien de leur PVC. Le dispositif ASA Covid mis en place actuellement dispense d’activité, avec une rémunération à 100% uniquement sur la partie fixe, sans intégrer la PVC. C’est totalement inacceptable. Nous exigeons que la PVC moyenne soit maintenue pour tous les salariés y compris ceux des boutiques fermées pendant la durée de fermeture imposée par le 1er Ministre.
Concernant le capacitaire, la jauge est de 8m2 par client pour les boutiques de moins de 400 m² et de 10m² au-delà, et ce indépendamment du nombre de salariés. Dans de telles conditions, garantir la sécurité sanitaire des salariés et des clients sera un véritable challenge !

Laisser un commentaire