Pas moins de 14 négociations sont programmées cette année, le calendrier vient d’être présenté aux organisations syndicales. Trois négociations sont déclarées « prioritaires » par Gervais Pellissier, Directeur Général People et Transformation : la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et l’Intergénérationnel (qui inclut les dispositifs d’aménagement de fin de carrière) sont prévues au T1 2021 puis une nouvelle négociation intitulée « Mobilité et fluidité » aurait lieu en juin. Des interrogations, voire des inquiétudes, demeurent quant au contenu. Des « mesures d’âge » seraient introduites pour l’Intergénérationnel. La mobilité serait, soi-disant, réclamée par le personnel à travers le baromètre salarié, dont nous contestons régulièrement  l’interprétation abusive des résultats réalisée par la direction.
La négociation salariale n’est pas citée comme prioritaire, l’entreprise souhaite même la différer au mois de mai. FOCom y voit un mauvais signe pour les perspectives de reconnaissance financière en 2021 et demande un démarrage dès le T1 2021, compte tenu de l’attente des salariés.
Nous avons obtenu que la renégociation de l’accord Télétravail, très attendue également et maintes fois reportée en 2020, commence en  juin au lieu du S2 2021. L’entreprise déclare vouloir « faire évoluer le modèle social », FOCom veillera avant tout dans ses négociations à la préservation des droits et réclamera de nouveaux avantages pour tous les salariés d’Orange ainsi qu’une reconnaissance  légitime de leur investissement.

Laisser un commentaire